DSC_7724

Don d'organes


Le don d’organe a été déclaré grande cause nationale pour l’année 2009

Le consentement présumé

En France, la loi considère que tout le monde est donneur d’organes par défaut : ne pas s’inscrire au registre national des refus, c’est accepter de donner ses organes.

Dans les faits, avant d’entreprendre un prélèvement, les équipes de consultent toujours les proches du défunt pour s’assurer qu’il n’avait pas manifesté d’opposition au don, ou qu’il avait confirmé son accord pour le don d’organes.

 

 

Exprimer son choix

Pour faire respecter sa volonté - et pour être sûr de respecter celle des autres - il est donc indispensable d’en avoir parlé clairement.

 


Don d’organes : vous avez une minute ?

A l’occasion de la Journée mondiale du don d’organes et de la greffe, l’Agence de la biomédecine a lancé sur internet un court film d’animation sur le don d’organes, à la fois pédagogique et humoristique.

 

http://www.1minutepourenparler.fr/#/accueil
 

« c’est parce que personne ne peut décider à votre place que vous devez en parler et dire votre choix »
mentions légales |  contact | conception keeo
IDAC Camiers © Tous droits réservés